achat or ou argent
Accueil > News> Cours de l'or : quel est son vrai prix ?

Cours de l'or : quel est son vrai prix ?

Les propos ci-dessous sont dérivés de ceux de Lee Quaintance & Paul Brodsky, QB ASSET MANAGEMENT COMPANY LLC.

 

Les « Gold Bugs » ne comprennent pas comment le public peut être si peu au courant, à quel point les décideurs politiques peuvent être si immoraux et les médias si peu curieux. Nous ne comprenons pas pourquoi tant d’hommes et de femmes dans le secteur des placements n’ont pas rejoint les programmes les plus efficaces qui tournent autour des métaux précieux pour acheter de l'or en quantité importante. La liste des investisseurs ayant une pensée indépendante qui sont sortis des sentiers battus est impressionnante et continue de grandir : Kyle Bass, John Paulson, David Einhorn, George Soros, Bill Gross et Paul Singer pour ne citer qu’eux.

 

Les théories de gestion du portefeuille sont douteuses quand l'or est protecteur.

Les modèles de sélections d’actifs financiers conventionnels pour les investisseurs professionnels sont de moins en moins rentables et deviennent problématiques. Les conditions actuelles de la macroéconomie laissent peu de doutes quant au pourquoi. Une structure à taux presque nul et en baisse dans les économies développées, des interventions lourdes dans la politique monétaire, une certitude de rendements réels négatifs pour les actifs financiers de référence et la trésorerie, […], une cacophonie (économiquement inutile) sur la politique fiscale détournant l’attention de l’arithmétique budgétaire (800 milliards de dollars sur 10 ans alors que nous avons un déficit annuel de 1000 milliards de dollars), de douteuses perspectives à court et moyen terme qui sont apparues dans les économies émergentes et les marchés financiers sans tendance, tout cela suggère des changements. […] Nous pensons qu’il est prudent de prendre du recul face aux modèles conventionnels de sélections d’actifs financiers.

Nous plaidons depuis 2007 en faveur des métaux précieux et des ressources naturelles […]. Les tendances et les événements qui nous ont menés à notre point de vue ont été reconnus et confirmés : l’éclatement de la bulle de crédit, la baisse du prix des maisons, la nationalisation des  GSE, la monétarisation de la dette, le ZIRP et l’Assouplissement Quantitatif qui continue.

 

Prix or bas et surpondération

L’exposition à un thème d’investissement contrarien se justifie par un raisonnement solide qui aide à lever les doutes insidieux créés par des opinions opposées (moins bien informées). Que notre analyse dans cet exposé et les résultats espérés soient vrais ou non, nos investisseurs ont été bien informés des risques et on investi en conséquence. (Au 30 novembre, le Fonds avait un levier de 1.4, 83% de positions longues pour 17% de positions short, une exposition de 90% sur les métaux précieux et 10% sur les ressources naturelles). Notre exposition sur les métaux précieux n’a jamais été plus forte ni plus concentrée et est basée sur notre analyse de la valorisation relative des actifs relatifs, et de l’actualité. Nous sommes ravis d’avoir plus de 100 % de nos fonds investis dans des actifs très bon marché, à un moment où leurs perspectives fondamentales ne pourraient être meilleures […].

 

Prix or: qui l'influence vraiment?

Selon certains,  il y aurait un « Cartel de l’Or » qui supprimerait le prix de l’or. Ces personnes tendent à avancer que les banques américaines shortent continuellement l’or et l’argent (par le truchement de contrats futures)[…] sans avoir assez de métaux précieux physiques à offrir aux acheteurs si elles (les banques) étaient exercées. Ils affirment que ces banques ne craignent pas les représailles réglementaires et qu’en fait leurs actions sont approuvées par les pouvoirs en place parce qu’un emballement du prix de l'or signifierait au monde qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec les monnaies avec lesquelles l’or est en compétition, parmi lesquelles on trouve le dollar américain. Ainsi, en suivant leur argumentaire, les banques ont les moyens, les motifs et le feu vert implicite du gouvernement pour supprimer le prix de l’or.

Mmmm, peut-être. Nous sommes sans aucun doute d’accords sur le fait que l’or devrait être beaucoup plus cher qu’il ne l’est actuellement. Par ailleurs, la façon dont les cours de l’or sont systématiquement matraqués juste avant les émissions de bons du trésor US ou les réunions de la Réserve Fédérale est bel et bien suspecte. Cependant, afin de démasquer les auteurs du crime, il nous semble préférable de regarder à l’Est. Les adeptes de la théorie du complot devraient penser aux plus gros détenteurs de dollars US qui pourraient vouloir se débarrasser de leurs dollars en prenant livraison de la plus grande quantité d’or et d’argent physiques possible, dans un laps de temps très bref, et bien sûr à des prix les plus bas possible.

Pourquoi la Chine continue à échanger de la main d’œuvre bon marché contre des dollars US qui serviront à acheter des ressources naturelles ? Parce qu’elle a bien compris que toutes les devises sont en voie d’être dévaluées par rapport aux ressources naturelles et que le pouvoir d’achat futur des réserves libellées en dollars sera bien inférieur à ce qu’il n’est aujourd’hui pour l’achat de matières premières. Nous pensons que les investisseurs et responsables politiques  asiatiques (et d’Amérique du sud) rationnels ont acté le fait que le déclin du pouvoir d’achat du dollar US est inévitable. […] Nous pensons aussi que les nations créditrices poursuivront leurs achats de bons du trésors US, même à des taux négatifs, jusqu’à ce qu’elles aient amassé suffisamment de ce contre quoi le dollar US sera dévalué.

Reste à accumuler ces matières premières (au premier rang desquelles on trouve l’or et l’argent) en les achetant le plus rapidement possible (Chine, Russie, Japon et Corée du sud ont bien compris qu’un effondrement systémique est probable dans un futur proche) à des prix les plus bas possible, tout en sachant que les quantités requises sont telles que sans recours à des quelques astuces, un achat sur les marchés sans que les prix n’augmentent de plusieurs multiples serait impossible. Et il nous semble plausible que l’astuce à laquelle ces pays ont recours soit la suivante : utiliser des hedge funds offshore ayant des comptes dans des banques US pour leur faire sans cesse shorter l’or et l’argent. Ceci permettrait de maintenir le spot et les fixings de Londres à des bas niveaux, l’or physique pouvant ainsi être livré sur des comptes souverains directement des mines, ou par exportation à des prix supprimés.

Cette grille de lecture permet de donner tout son sens à la suppression du prix de l’or et de l’argent à laquelle nous assistons. Nous pensons qu’elle sert deux objectifs :

  • - Redistribuer les détentions d’or physique vers les pays qui jusqu’alors étaient sous-pondérés, afin de créer un équilibre qui permettra le lancement d’un nouveau système de réserves mondial arrimé aux métaux précieux (qui permettrait au système bancaire de réserves fractionnaires de survivre après un épisode coordonné d’hyperinflation).
  • - Redistribuer les réserves publiques d’or physique, qui passeraient des mains des Etats à celles des marchés, générant des gains considérables pour ces grosses mains suite à l’épisode d’hyperinflation auquel nous nous attendons).

 

Que nos spéculations se révèlent exactes ou non, il semble que la grande majorité des allocations d’actifs aient ignoré les actifs qui bénéficieront du scénario ci-dessus (pièces d’argent, pièces d’or, lingots d’or).

Cela vaut-il la peine de prendre de tels risques ? Vous trouverez deux graphiques ci-dessous. Le premier montre l’évolution de l’or au comptant et de notre Shadow Gold Price (prix implicite de l’or) –SGP – de 1973 au 30 novembre 2012. (Le SGP s’obtient en utilisant la formule qui, lorsque les accords de Bretton Woods étaient encore en vigueur, reliait le prix de l’or au dollar : base monétaire / réserves officielles d’or des Etats-Unis).

Comme le montre le premier graphique, depuis que le dollar américain est sans fondement et qu’il a un taux de change flottant, il y a eu une création massive de monnaie fiduciaire, majoritairement à partir de 2008. Le SGP indique le prix auquel l’or devrait s’échanger selon la formule utilisée sous Bretton Woods. Une once d’or vaut un peu plus de 10.000$, alors que le SPOT de l’or est maintenu à environ 1650$ aujourd’hui.

 

Mais ceci ne prend en compte que l’augmentation passée de la masse monétaire. D’où le graphique ci-dessous, qui est un prolongement du précédent en ajoutant les conséquences des annonces récentes faites par la Réserve Fédérale des États-Unis sur l’augmentation de la masse monétaire ( qui augmentera de 85 milliards de dollars par mois jusqu’en juin 2015) :

 

 

Théoriquement, l’once d’or devrait valoir 20.000$ en 2015.

Nous pensons donc qu’il est temps pour les investisseurs professionnels et les fiduciaires de prendre leur courage à deux mains, de s’accrocher et d’expliquer quels sont réellement les actifs risqués et non risqués, d’élargir leurs horizons de placement, et d’acheter des réserves de valeur (onces d’argent, onces d’or) pour le bien de leurs clients. Après quoi il ne restera plus qu’à s’asseoir et regarder les décideurs politiques et les médias parler en long et en large sur la théorie budgétaire pendant que les économies s’atrophient et que les rendements réels deviennent de plus en plus négatifs jusqu’à la remise à zéro finale du système monétaire, qui se fera pour le plus grand profit des investisseurs qui se seront positionnés sur les formes physiques des métaux précieux (pièces d’argent, pièces d’or, lingots d’or).  

Nous pensons qu’une telle opportunité de gagner beaucoup d’argent se présente excessivement rarement. Il est temps pour les investisseurs raisonnables de considérer objectivement les risques et les mérites des métaux précieux. Nous sommes certains qu’une étude minutieuse provoquera toujours davantage de confiance dans les métaux précieux physiques avec à la clé des gains très significatifs.

 

 

Les investisseurs sont donc face à un choix :

  • - profiter de la très nette sous-valorisation des métaux précieux précédemment détaillée en investissant sur les métaux précieux physiques (il faudra alors préférer les produits d'investissement en vente sur le site de Globalsilver) pour générer des plus-values considérables. Ce n’est en effet pas tous les jours que l’on peut acheter pour 1.650$ ce qui en vaut 10.000$, et même 20.000$ demain.Et ne vous inquiétez pas: 25% de votre portefeuille devraient suffire à très bien vous protéger.
  • - laisser cette opportunité historique de côté, en préférant faire confiance aux analyses de ceux qui n’ont rien vu venir en 2007 (même lorsque le mur était à 2 centimètres de leur nez) et aux théories du portefeuille qui ne rapportent plus rien depuis 10 ans (sauf aux banquiers).
RÉGLEZ VOS ACHATS DE PIÈCES D'ARGENT À LA LIVRAISON,
commandes de montant compris entre 30.000 et 250.000€ Créer un compte
Achat de pièces en or et achat de pièces en argent

Vos achats d’or et achats d’argent livrés en J+1 partout en France, en toute discrétion, et en toute sécurité.

Assurez vos pièces d’argent et vos pièces d’or

Vos pièces d’argent, pièces d’or et lingots d’or sont assurés ad valorem par le premier assureur au monde (Lloyd’s).

Paiement de vos achats d’or et d’argent

Tout achat d’or ou achat d’argent peut être réglé par virement bancaire, carte bleue, ou avec le solde de votre compte.

stockage sécurisé de vos pièces d’or et pièces d’argent

Vous voulez acheter de l’or ou acheter de l’argent, mais ne voulez pas prendre livraison ? Nous assurons la garde de votre or et de votre argent.

Placement sur l’or et l’argent physiques

Avec FairHedge, vous pouvez extraire un revenu régulier de votre placement sur l’or et l’argent physiques.